Présentation

En réunissant à la MÉCA les agences culturelles régionales dédiées au spectacle vivant (OARA), aux filières du Livre, du Cinéma et de l’Audiovisuel (ALCA) et le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA (Fonds régional d’art contemporain), la Région Nouvelle-aquitaine, qui a financé ce bâtiment avec le soutien de l'État, renforce significativement le rayonnement de ses politiques culturelles.

Conçue par Bjarke Ingels, l’un des architectes actuels les plus talentueux, la MÉCA, Maison de l’Économie créative et de la Culture en Nouvelle-Aquitaine, financée par la Région Nouvelle-Aquitaine avec le soutien de l’État, offre à l’ensemble des filières de l’économie culturelle liées à l’écrit, à l’image, au spectacle vivant et à la création plastique sur le territoire, un laboratoire d’expérimentation artistique inédit à l’échelle d’une région.

En affirmant le choix d’une implantation au cœur de l’une des plus vastes opérations d’aménagement de France, Bordeaux Euratlantique, la MÉCA, implantée sur les berges de la Garonne, sur le site des anciens abattoirs et à proximité de la gare Saint-Jean, se positionne sur un axe transatlantique reliant Bruxelles, Bilbao et Barcelone.

Sur 12 000 m2, au sein d’un bâtiment totem hors-norme, la MÉCA déploie espaces d’exposition, auditorium, salles de projection et de conférence, une scène et un studio de création, à l’usage des professionnels des filières créatives.

Un véritable « hub » de la création « en train de se faire »
À travers cette colocation et la mutualisation d’espaces partagés, la Région Nouvelle-Aquitaine entend générer une synergie de projets interdisciplinaires à même d’accompagner les mutations technologiques et d’usages des filières, et de rayonner au-delà de ses frontières.
Au carrefour des disciplines et des territoires
Cet équipement collaboratif d’ampleur, avant tout dédié aux professionnels et créateurs de la région, accompagne une ambition forte en faveur d’un aménagement du territoire équilibré qui prend appui sur deux piliers : la qualification des pratiques culturelles et le respect du référentiel des droits culturels des personnes qui garantit à chacun le droit de participer à la vie culturelle de son choix.
Des coulisses de la création ouvertes au public
La MÉCA conjugue des espaces dédiés répondant parfaitement aux besoins professionnels des filières créatives (création, production, diffusion) et une ouverture au grand public .
Le Frac dont une des missions de service public repose sur la diffusion de sa collection et de la création contemporaine auprès du plus grand nombre, propose 3 à 4 grandes expositions annuelles en plus de ses nombreuses actions de médiation auprès des publics spécifiques (scolaires, etc…).

Les agences OARA et ALCA proposeront quant à elles des rendez-vous réguliers : projections, sorties de résidences, cartes blanches à des opérateurs culturels du territoire régional, à travers une programmation axée sur les expérimentations artistiques en phase avec la création contemporaine.