Chargement Évènements

Une œuvre à soi

Catégorie d’Évènement:
Du 17 septembre 2021
au 29 janvier 2022
Au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA

Inspirée par le titre « Un lieu à soi » de l’écrivaine Virginia Woolf, « Une œuvre à soi » est une série de présentation, dans l’espace du Grand Verre au 6ème étage, d’une œuvre ou d’un ensemble d’œuvres (autour d’un artiste, ou d’une thématique spécifique) de la collection du Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA. C'est la possibilité de dédier un temps privilégié à une œuvre, lui accorder une attention particulière, échanger sous différentes formes à son sujet.

La Jetée, 6ème étage
17 septembre 2021 – 29 janvier 2022

Sara Sadik
Le monde chico, 2018

Le monde chico est un ensemble composé de 5 œuvres qui décrit une ville dans les nuages dotée des dernières avancées technologiques ; elle a été conçue pour accueillir des volontaires maghrébo-descendants invités à créer une nouvelle société représentant la « smala terrienne ». Le monde chico, dont l’esthétique hybride empruntant au gaming, aux mangas, au rap, au parler populaire, se veut comme une éventuelle solution au sentiment d’exclusion des jeunes des grands ensembles.

Mercredi 29 septembre 2021Sara Sadik sera présente au Frac pour parler de ses œuvres dans le cadre du cycle de rencontres autour d’œuvres de la collection du Frac intitulé “Penser le contemporain”, conçu en collaboration avec Magali Nachtergael, membre du comité technique du Frac et Professeure en littérature contemporaine, Université Bordeaux Montaigne.

 

Le Grand Verre, 6ème étage
30 septembre 2021 – 2 janvier 2022

Yves Chaudouët
Batterie Fragile, 2015 – 2016

Composée de fûts, peaux et cymbales en biscuit de porcelaine, Batterie Fragile est décrite par l’artiste comme une sorte « d’oxymore musical », qui ne raconte rien d’autre que sa demande d’égards et sa blancheur. Ses fûts et cymbales produisent des sons différents en fonction de leur format et selon le temps de cuisson appliqué à chacun. L’œuvre a été « jouée », selon les termes de l’artiste, plusieurs fois depuis sa création par différents musiciens. Présentée pour la première fois à l’occasion de l’exposition personnelle de l’artiste au Château de Monbazillac en 2016, elle a été activée par Bernard Lubat, instrumentiste de jazz, lors du vernissage. L’exemplaire présent dans la collection du Frac n’a pas vocation à être joué, il existe en tant que sculpture.

Le second prototype de Batterie Fragile sera activée au Frac par la percussionniste Valentina Magaletti, le samedi 2 octobre 2021 dans le cadre des « Échos du territoire » et par le percussionniste Olivier Maurel le jeudi 21 octobre 2021 dans le cadre de la sortie de résidence de l’ensemble Proxima Centauri à l’OARA.

 

Loreto Martínez Troncoso

Les communiqués, 1999 – 2001

L’ensemble de ces six vidéos présente l’artiste elle-même. Employant un dispositif de mise en scène très sobre, sur fond neutre, Loreto Martínez Troncoso interpelle le visiteur en s’adressant à lui dans un français approximatif, caractérisé par un accent espagnol (sa langue maternelle). Ces « autoportraits » filmés soulèvent les enjeux impliqués dans la prise de parole. Dans le contexte particulier d’une artiste espagnole travaillant en France, ces vidéos nous interpellent sur l’expérience d’un artiste étranger dont la démarche fait usage du langage et de la parole comme forme et matériau : monologues, discours, enquêtes, interviews, conférences.

Jeudi 21 octobre 2021, lors de la sortie de résidence de l’ensemble Proxima Centauri, Loreto Martinez Troncoso proposera une performance inédite.