Chargement Évènements

Touchez-voir

Catégorie d’Évènement:
Du 16 avril 2022
au 11 juin 2022
Au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA

Œuvre à l’usage des non-voyants et de ceux qui voient

Marie-Ange Guilleminot a conçu l’œuvre Touchez-Voir en 2015, suite à une invitation d’Olivier Saillard, directeur du musée de la mode – Palais Galliera à Paris. Composée d’une quarantaine de pièces « destinées aux non-voyants et à ceux et celles qui voient », cette œuvre a été imaginée afin de faire découvrir des éléments du vestiaire occidental et extraoccidental des collections du musée à travers l’interprétation de l’artiste qui a collaboré avec des dizaines d’artisans.
Un site internet est dédié à cette oeuvre :
http://www.ma-g.net/touchez-voir/

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA invite l’artiste en résidence à partir de novembre 2021 afin qu’elle développe un projet de médiation.

Touchez-voir consiste à déployer une Malle, sculpture d’usage conçue spécialement pour la pièce, permettant de ranger toutes les pièces liées au projet. Ouverte, la Malle devient un lieu de consultations, de démonstrations, d’ « essayage », un espace de lecture, d’échanges. Fermée, la Malle est une grande boîte, à la fois sculpture et socle.

Courtesy Palais Galliera musée de la mode de la Ville de Paris /Paris Musées
Avec le soutien de The Conny-Maeva Charitable Foundation

Sur rendez-vous tous les samedis de 14h à 15h
Tous publics à partir de 11 ans
Réservation obligatoire : reservation@frac-meca.fr

 

L’œuvre sera accessible en nocturne, en présence de l’artiste,
le samedi 14 mai lors de la Nuit des musées 2022.

MARIE-ANGE GUILLEMINOT

PLASTICIENNE,
ARTISTE TEXTILE
ET PERFORMEUSE FRANÇAISE

Diplômée en 1981 de la Villa Arson de Nice, Marie-Ange Guilleminot détourne des objets de leur fonction habituelle. Si ce travail, conçu essentiellement à partir de textiles de couleur neutre, rappelle certaines actions du Body Art, du groupe Supports-Surfaces, ainsi que la méthode de pliage du peintre Simon Hantaï, il souligne avant tout le caractère poétique du geste créateur, mis en valeur par la modestie des matériaux. Ce geste (broderie, tissage, pliage), connu par le Salon de Transformation réalisé en public, devant l’objectif ou la caméra, interroge également la relation du corps et de l’intime au social ; tous les sens du spectateur sont sollicités par l’intermédiaire d’objets transitionnels et convertibles. L’artiste crée aussi depuis 1992 une série de robes fabriquées sur mesure qui laissent apparaître certaines caractéristiques (nombril, grains de beauté).