Chargement Évènements

Penser le contemporain : Autour de Josèfa Ntjam, avec Elara Bertho

Catégorie d’Évènement:
Le 6 octobre 2021 à 14 h 00
Au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA

« Penser le contemporain »
Cycle de rencontres conçu en collaboration avec Magali Nachtergael, professeure en littérature contemporaine, Université Bordeaux-Montaigne « Penser le contemporain » rassemble un ou une artiste dont le travail est présenté au Frac et un chercheur ou une chercheuse autour d’une problématique spécifique en prise avec la société contemporaine. Chacun présente un aspect de sa recherche et de son travail afin, par cette mise en commun, de créer le contexte d’une rencontre et permettre un dialogue entre les invités et le public. L’objectif des rencontres est de poser un regard sur le présent et d’éclairer, le temps de l’échange, un monde souvent marqué par le chaos et les contradictions.

Pour cette seconde séance, nous présenterons la captation vidéo de la performance Hilolombi #2 et si nos corps en formes de gouttes côtoyaient les étoiles de l’artiste Josèfa Ntjam qui a eu lieu au Frac le 3 juillet 2021 dans le contexte de l’exposition Memoria : récits d’une autre Histoire au sein de laquelle un ensemble d’œuvres de l’artiste sont présentées jusqu’au 20 novembre 2021.

Nous accueillerons Elara Bertho (Sciences Po Bordeaux/CNRS, laboratoire Les Afriques dans le Monde) autour de la question de l’afrofuturisme et de ces implications écologiques et poétiques, dans le contexte des propositions littéraires, philosophiques ou artistiques en lien étroit avec le continent africain.

Hilolombi #2 et si nos corps en formes de gouttes côtoyaient les étoiles est une performance aux récits d’eaux où le corps ne serait plus. Empruntant aux voix d’une chercheuse en transformation hydraulique et d’un griot carbone, Josèfa Ntjam nous propulse à travers un dialogue poétique et sonore. L’image d’un cosmodrome devenu fleuve de mémoires calcaires. Ce dialogue questionne la notion de mémoire.s, qu’adviendrait-il de nos H.histoires, frontières et nations dans un monde où le corps humain ce serait muté en eau ?

 

Réservation recommandée : reservation@frac-meca.fr
Accès libre sur présentation d’un billet d’exposition.

Durée : 2h30

Josèfa Ntjam développe une pratique transversale, liant la vidéo, l’écriture, l’installation et le photomontage. Intéressée par l’idée de spéculation autour de l’espace, elle élabore depuis plusieurs années un travail de fictions concernant des mondes possibles, des futuribles. Elle présente aussi des lectures performées, dans l’intention d’incarner l’écriture. Son travail a notamment été montré au Hordaland kunstsenter (Bergen, Norvège), à la Biennale de Lyon 2019, à La Mostra de Givors, à l’Arnolfini – Bristol’s International’s Center for Contemporary Arts (Bristol, Grande-Bretagne), au GENERATORprojects (Dundee, Écosse), au Bootleg avec DOC! (New York, États-Unis), à la galerie Paris-Beijing (Paris), au Zentrale Pratteln (Bâle, Suisse), au Palais de Tokyo et à Bétonsalon (Paris).

Elara Bertho est chargée de recherches au CNRS au sein du laboratoire LAM (Les Afriques dans le Monde). Ses travaux portent sur les littératures africaines et analysent plus spécifiquement les relations entre mémoire et histoire dans les représentationsdes guerres coloniales, au Niger et en Guinée notamment. Elle a publié notamment Sorcières, tyrans, héros. Mémoires postcoloniales et résistants africains (Honoré Champion, 2109), Histoire locale de Djiguiba Camara (Brill, 2020, avec Marie Rodet). Elle s'intéresse également à l'afrofuturisme, autour d'écrivains africaines-américaines, et de ses liens avec l'écopoétique.