Chargement Évènements

Annulation et report : Les Troubles du printemps

Catégorie d’Évènement:
Du 19 mars 2020
au 20 mars 2020
Au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA

Dans le cadre de l’exposition « Narcisse ou la floraison des mondes », un programme de deux journées, ateliers d'activisme spirituel, films, cercles, rencontres, etc., dédié aux enjeux mis en lumière par la convergence des questions écologiques et féministes. Conçu en collaboration avec l’artiste Suzanne Husky.

En raison des différentes mesures sanitaires à respecter afin de limiter la propagation du COVID-19, nous avons le regret de vous annoncer l’annulation de l’événement Les Troubles du printemps prévu le jeudi 19 mars et vendredi 20 mars.
Il sera reporté à une date ultérieure. 

Merci de votre compréhension.

 

 

Réanimer et repolitiser notre lien au sol et au vivant

Comment retisser sa place dans la toile de la vie dans un contexte où nous sommes séparés de l’ensemble du vivant (animal et végétal), aliénés de notre alimentation, de notre mort, de la relation à nos corps ? Ces journées ont pour objectif de partager quelques outils qui ouvrent la voie à une reconnexion avec le vivant humain et non humain, et permettent de passer à l’action.

Ces deux journées ont pour ambition de créer un contexte de rencontres et d’échanges entre des personnes agissant dans les champs agroécologique, politique, thérapeutique, pédagogique et artistique afin de mettre en commun des modes de pensée et d’action, échanger des savoirs, des expériences et des outils.

Notre désir est de concevoir des formes de rassemblement (ateliers, débats, rituels, ou célébrations) au sein desquels chacun et chacune puisse prendre la parole et contribuer à une réflexion commune, entre conscientisation politique et activisme spirituel.

PROGRAMME

JEUDI 19 MARS 2020

Atelier d’activisme spirituel avec Céline Drouin Laroche et Camille Back
Horaire : 10h – 12h30 / 13h30 – 15h
Tarif : prix libre à partir d’1 euro
Sur réservation : reservation@frac-meca.fr

À partir de leurs recherches autour des écrits de l’auteure, poétesse, universitaire et militante féministe lesbienne chicana Gloria Anzaldúa, mais aussi de Starhawk, écrivaine américaine et militante écoféministe, Céline Drouin Laroche et Camille Back questionnent ce que chacun entend par « activisme spirituel », dans un contexte européen et local, et la portée sociétale et personnelle que peut avoir cette combinaison particulière. À travers différentes expériences d’états de corps et de conscience, destinées à connecter chaque membre du groupe aux autres, la création d’un autel collectif, et des cercles de parole, on tentera de partager quelque chose d’immatériel (expérience, mémoire, sensation, vision, action…) qui nous a apporté un savoir ou une connaissance profonde, qui nous a transformé et a modifié notre vision du monde et nos perspectives. Si on considère des actions militantes, des expériences ésotériques ou spirituelles comme sources de connaissance, difficilement archivables ou non-archivables, comment les transmettre et les rendre effectives ? À partir de ces exemples, l’enjeu de cet atelier sera d’inventer et formuler collectivement des types d’actions qui répondent aux/à l’activisme(s) spirituel(s) du groupe.

Discussion avec Céline Drouin Laroche, Camille Back et Suzanne Husky
autour de leurs films présentés dans le Grand Verre au 6e étage du Frac.
Horaire : 16h30 – 17h30
Tarif : prix libre à partir d’1 euro (incluant la conférence contée et chantée à 18h30)

Ces films sont visibles en amont de ces deux journées les 29 février, 1er mars, 7 mars, 14 mars, 19 mars, 20 mars et 21 mars.

Céline Drouin Laroche et Camille Back, « Something to do with the dark. A tribute to Gloria Anzaldúa », 2019. Vidéo 26min

Camille Ducellier, « STARHAWK », 2017. Vidéo 12min, HD. Entretien filmé à San Francisco en février 2017 dans le cadre d’une résidence de recherche avec la chorégraphe Nina Santes.

Suzanne Husky, « Earth Cycle Trance, led by Starhawk », 2019. Vidéo 32min. Réalisé dans le contexte de la 16ème Biennale d’Istanbul . Produit avec le soutien de Berrak & Nezih Barut.

Conférence contée et chantée par Isabelle Loubère.
Histoires de croyances rurales et portraits de femme de mon pays
Horaire : 18h30 – 20h
Tout public
Tarif : prix libre à partir d’1 euro (incluant le Rituel de clôture de la journée : Dragon du printemps)

Isabelle Loubère parle des hadas, des fées, des broishas, des sorcières, des pierres qui font marcher, des eaux qui guérissent. Ces histoires sont entremêlées des femmes de son pays qui croient à tout cela sans vraiment y croire mais qui pratiquent parfois autour de ces croyances.

Rituel de clôture de la journée : Dragon du printemps
Avant de se quitter, Angèle Largy et Arnaud Ferrer nous propose de nous réunir autour d’un rituel dédié au Dragon du printemps qui mêlera méditation, dégustation de plantes et chant.

Horaire : 20h
Tout public
Tarif : prix libre à partir d’1 euro

 VENDREDI 20 MARS 2020

« J’accueille et j’honore le Printemps en moi » avec Julie Legeaye, thérapeute holistique
Horaire : 10h – 12h
Tarif : prix libre à partir d’1 euro
Sur réservation : reservation@frac-meca.fr
Le printemps est l’époque des commencements, de l’éclosion, de la renaissance. La Terre est de nouveau fertile. A l’image de la Nature, nous vivons nous aussi des périodes de transition. Un cercle est proposé pour accueillir et honorer ce temps de passage en nous et nous aider à nous ouvrir en conscience à un nouveau cycle de vie.

Rencontres et discussions
Horaire : 14h30 – 17h30
Tout public
Tarif : prix libre à partir d’1 euro (pour l’ensemble de la session de 14h à 17h30)

14h30 : Josie Riffaud, paysanne en Gironde (Ferme aux fleurs à Romagne) et militante (Confédération Paysanne, Via Campesina), en discussion avec Ariane Scarbonchi, ingénieure agronome et militante, et Suzanne Husky, artiste.

15h30 : Marielle Macé, « Les Noues dérivées »

16h30 : Sandra Delacourt et Bruno Serralongue en conversation à propos de l’ouvrage « Compte rendu photographique des sorties des Naturalistes en lutte sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, août 2015 – avril 2017 ».

Dans le cadre de la Semaine des droits des femmes, des fonds d’aide à la création et la production organisés par Bordeaux Métropole, le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA s'associe au projet Art Science & Magie de l'Université Bordeaux Montaigne et à l'exposition « Magie Verte » à l’Espace 29 à Bordeaux.

À noter les rendez-vous suivants :

Mardi 10 mars à 18h à l’Espace 29 : Rencontre autour de la reconquête écoféministe des sorcières en présence de Anne Querrien, Camille Ducellier, Suzanne Husky, Noémie Keren. Modératrice : Vanessa Desclaux (responsable du Pôle des Attentions du Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA).

Du 8 au 30 avril, exposition « Magie Verte » à l'Espace 29 à Bordeaux.

Camille Back
Doctorante en études hispaniques et hispano-américaines et en arts et médias à l'université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Camille Back prépare une thèse autour du travail de l'auteure, poétesse, universitaire et militante féministe lesbienne chicana Gloria Anzaldúa et de l'émergence de la queer theory.

Céline Drouin Laroche
Artiste transdisciplinaire basée à Montreuil (Ile de France), elle développe des installations filmiques, performatives et photographiques liées aux questions de la (dé)colonisation, de la constitution de communautés et des pensées féministes queers.

Isabelle Loubère
Comédienne, inspirée par la lande où elle vit,  elle a fondé en 2005, la Cie du Parler Noir dont elle est la Directrice Artistique. Isabelle Loubère intervient depuis en tant que conteuse, crée des spectacles bilingues autour du patrimoine et de la mémoire, tout en continuant son travail d’improvisatrice.

Marielle Macé
Directrice de recherche au CNRS. Elle enseigne la littérature à l’EHESS. Écrivain, elle est cette saison auteure associée au théâtre des Amandiers à Nanterre. Ses livres prennent la littérature pour alliée dans une réflexion critique sur les formes de vie. Parmi ses publications : Nos cabanes (Verdier, 2019), Sidérer, considérer. Migrants en France 2017 (Verdier, 2017), Styles. Critique de nos formes de vie (Gallimard, 2016).

Sandra Delacourt
Critique d’art indépendante, docteure en histoire de l’art contemporain et chercheuse associée au laboratoire d’Histoire Culturelle et Sociale de l’Art (HiCSA) de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Bruno Serralongue
Artiste né à Chatellerault en 1968, diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles et de la Villa Arson de Nice. Il vit et travaille à Paris. Il est représenté par la galerie Air de Paris. Ses photographies sont actuellement montrées au Centre Pompidou jusqu'au 28 février 2020.