Chargement Évènements

Festival Arts Créativité Technologies Sciences

Catégories d’Évènement:
Du 21 novembre 2019
au 22 novembre 2019
Au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA

Le Frac s'associe à la troisième édition de FACTS (Festival Arts Créativité Technologies Sciences) en accueillant sous la forme d'une résidence croisée avec l'Université de Bordeaux : Natalie Bonneton, spécialiste en océanographie physique au laboratoire EPOC (Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux) et Anne-Charlotte Finel, artiste vidéaste. « Regards et ressaut de marée » est le projet de recherche qu'elles réalisent en étroite collaboration qui prend une forme plastique visible gratuitement au Frac durant deux jours complétée par une rencontre.

Regards et ressaut de marée

Entre vague et courant, entre fleuve et océan

Cette installation sonore interroge le fascinant phénomène de ressaut de marée : visible et non visible, bruyant et silencieux, dynamique et entre-deux. Il surgit localement dans la Garonne mais sa formation résulte d’une progressive transformation de l’onde de marée tout le long de l’estuaire de la Gironde.

Chercheuse : Natalie Bonneton – Océanographie physique (EPOC)

Artistes : Anne-Charlotte Finel, artiste vidéaste et Luc Kheradmand, musicien

En partenariat avec le FRAC – Nouvelle Aquitaine MECA dans le cadre d’une résidence croisée

Avec le soutien du SCRIME

 

 

Et aussi : rencontre entre Anne-Charlotte Finel et Natalie Bonneton
& projections vidéos d’Anne-Charlotte Finel
Jeudi 21 novembre 2019
18h – 19h30
Gratuit. Sur réservation : reservation@frac-meca.fr
Dans la limite des places disponibles.

Le phénomène naturel sur lequel le binôme artiste-chercheuse porte son regard est celui du ressaut de marée. Ce train de vagues mystérieuses, généré par la marée, se forme dans beaucoup d’estuaires à travers le monde. Il est présent dans la Garonne. En remontant le fleuve lors de la marée montante, l’onde de marée se déforme. Cette transformation progressive va conduire à la formation d’un ressaut (montée brusque du niveau de l’eau) au début de la marée montante. L’intensité de ce ressaut va augmenter dans les zones peu profondes du fleuve. Sur la Garonne, les conditions optimales pour le créer sont réunies en amont de Bordeaux au niveau des rives d’Arcins. Il remonte alors le fleuve et atteint son amplitude maximale à Podensac.

L’équipe scientifique a montré que ce phénomène, contrairement à ce qui était communément admis, se formait dans la Garonne pour une large majorité de marée. Lorsque le phénomène est très énergétique, il est appelé « mascaret » et fait le bonheur des surfeurs. 

A propos de Natalie Bonneton :
Natalie Bonneton est maître de conférences à Bordeaux INP, elle effectue sa recherche au laboratoire EPOC (Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux) et est spécialiste en océanographie physique. Elle s’intéresse à la dynamique des fluides en milieu littoral, aux interactions vagues-courants.
Avec ses collègues, elle s’est intéressée à cette brusque surélévation d’eau qui vient de l’océan (liée au forçage de la marée) et qui surgit localement dans le fleuve. Ils ont appelé ce phénomène « ressaut de marée ».

Tarif : gratuit
Jeudi 21 novembre 2019
18h - 19h30
Rencontre entre Anne-Charlotte Finel et Natalie Bonneton
& projections vidéos Anne-Charlotte Finel
sur réservation : reservation@frac-meca.fr

Programme : FACTS-programme

À propos de FACTS :

Parce-que la science est vivante, créative et poétique, l'université de Bordeaux a entrepris, depuis 4 ans, de la donner à voir autrement, notamment à travers le prisme de la création artistique.
FACTS (Festival Arts Créativité Technologies Sciences) est le festival thématique en biennale issu du programme Arts et Sciences de l’université de Bordeaux, un programme qui prend la forme de résidences d’artistes dans les laboratoires de recherche scientifique et qui vise à favoriser la diffusion des savoirs et stimuler les échanges entre l’art et la science.

 

À propos d’Anne-Charlotte Finel :

Diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, Anne-Charlotte Finel (née en 1986 à Paris) a bénéficié d’expositions personnelles à la galerie Édouard Manet de Gennevilliers (2017), aux Ateliers Vortex de Dijon (2018), à la galerie Jousse Entreprise à Paris (2018), en Russie (Mourmansk, Kazan, Vladivostok, Saratov, Kaliningrad), dans le cadre d’un programme avec l’Institut Français de Saint-Pétersbourg (2018) et au centre d’art Le Lait (2019). Elle également présenté son travail au Musée du Quai Branly (Paris), au Musée de la Chasse et de la Nature (Paris), au Palais de Tokyo (Paris), au FRAC Poitou-Charentes (Angoulême), au Musée d’Art de Nantes, Kasteel Wijlre (Pays-Bas), à la galerie SCAI The Bathhouse (Tokyo) et lors de nombreux festivals et événements dédiés à la vidéo, notamment à la Synagogue de Delme et au Carreau du Temple (Paris), The Chimney (New York). Elle a été lauréate du Salon de Montrouge en 2016 et du prix vidéo de la fondation François Sommer en 2015.
En tant qu’artiste vidéo, elle a choisi de travailler dans un interstice permanent : « Je fais mes vidéos la nuit, à l’aube, au crépuscule et à l’heure fatidique ». Une période incertaine et mystérieuse, où tout est en suspens. Cet interstice est aussi géographique, à la limite de la ville et de la campagne, un paysage transitoire à croiser avec le regard et récurrent dans la pratique de l’artiste. Elle cherche à créer « des images s’éloignant d’une réalité trop crue, trop définie », des images lentes, presque oniriques, à la manière d’un motif abstrait.
Son travail est représenté par la galerie Jousse Entreprise, Paris.

 

À propos de Luc Kheradmand :

Luc Kheradmand est un musicien électronique et artiste français né en 1985 à Nancy et diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris - Cergy. Ses projets personnels ou en collaboration ont été montré notamment au Palais de Tokyo, à la Biennale de Lyon ou encore au Red Bull Music Festival. Ses performances musicales sont entendues régulièrement à travers le monde, aussi bien dans des clubs que dans de grands festivals. Il signe ses disques les plus marquant sur les labels L.I.E.S. Delsin, Bassiani and Dekmantel Records.