Le Vol d’Hermès

Le Vol d'Hermès : une édition dessinée inspirée de l'œuvre « Un détail » de Benoît Maire (1% artistique de la MÉCA). Avec le soutien d'ALCA, de l'OARA, et du Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA.

L’illustrateur François Ayroles a été invité à imaginer un récit dessiné autour de l’oeuvre Un détail de Benoît Maire, représentant une demi-tête d’Hermès. Semblable aux génisses d’Apollon, subtilisées par Hermès, la sculpture de profil du Dieu grec se voit convoyée clandestinement jusqu’à une mystérieuse destination, que la statue Arumbaya de L’Oreille Cassée d’Hergé n’aurait pas enviée.

François Ayroles
Issu de l’école de bande dessinée d’Angoulême, il collabore depuis 1994 avec la maison d’édition L’Association dont il intègre le comité de lecture en 2011. Il publie par ailleurs des livres chez des éditeurs « traditionnels » (Casterman, Dargaud, Delcourt, Dupuis) ou « alternatifs » (Beaulet, Denoël Graphic, L’An 2, etc.) seul ou en collaboration (Ted Benoit, Anne Baraou). Il réalise aussi des illustrations pour la presse (Libération, SVM Mac, Les Inrocks, etc.) ou l’édition jeunesse (Nathan). De 2016 à 2017, il collabore à La Matinale, l’application smartphone du journal Le Monde avec le strip En terrasse. Il est membre de l’OuBaPo.

Benoît Maire
Benoît Maire est né en 1978 à Pessac. Il vit et travaille à Pessac. Ancien pensionnaire du Palais de Tokyo et étudiant à la Villa Arson (Nice), Benoît Maire a mené des études en art et en philosophie, une double formation qu’il fait se rencontrer dans sa pratique artistique en cherchant à donner une forme sensible à des concepts théoriques. Ses productions font souvent référence à l’histoire, l’histoire de l’art, la philosophie, la psychanalyse, ou même les mathématiques et la mythologie. Lauréat du Prix Fondation d’entreprise Ricard en 2010 ex-aequo avec Isabelle Cornaro, le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA organisait la même année L’espace nu, la première exposition personnelle en institution qui lui était consacrée.

Un détail est positionnée sur les gradins extérieurs du bâtiment qui forment le socle de la MÉCA. Elle représente une demi-tête d’Hermès en bronze.
À propos de sa démarche, Benoît Maire précise : « Telle qu’elle est placée, la demi-tête semble être coupée par le bâtiment lui-même. La moitié absente de la sculpture est à compléter par le spectateur dans l’intérieur vidé de la chambre urbaine. Ce travail de l’imagination est renforcé par le fini poli-miroir de la tranche coupée qui permet de faire l’expérience de la réflexion dans son sens littéral.

Le Vol d’Hermès
François Ayroles,

16 x 23 cm
24 pages, noir et blanc
6 euros
ISBN : 978 2 84961 254 5

Les Réquins Marteaux