Chargement Évènements

Conférence Belle et rebelle : Joséphine Baker

Catégories d’Évènement:
Le 8 mars 2021 à 18 h 00

Belle et rebelle : Joséphine Baker, une conférence de Marie Canet proposée dans le cadre de la co-écriture Vivantes !

Figure marquante de l’histoire du XXe siècle, Joséphine Baker (née en 1906 à Saint-Louis Missouri et décédée en 1975 à Paris) est une performeuse africaine-américaine issue du vaudeville et du music-hall. Arrivée à Paris en 1925 à l’âge de 19 ans, elle danse au sein de la Revue Nègre. Dans la « Danse sauvage » qu’ils performent au théâtre des Champs-Elysées, Joséphine Baker et son partenaire sur scène, Joe Alex, sont à moitié nus et portent des plumes à la taille, aux poignets et aux chevilles. Ils incarnent, pour l’audience parisienne, une sorte d’altérité exotique, une innocence primitive et énergique, sexuellement libérée.

Joséphine Baker arrive à Paris au moment de l’apogée du mouvement Art déco et en pleine « vogue nègre », alors que se confirment les ambitions structurelles et idéologiques du modernisme architectural à l’esthétique épurée, ainsi que les ambitions coloniales de l’Europe vers les pays d’Afrique. Joséphine Baker apparaît comme une figure complexe, emblématique des contradictions de la modernité vis-à-vis des questions raciales, et des enjeux d’émancipation liés au genre et à la sexualité.

Joséphine Baker est également importante dans le contexte de la région Nouvelle-Aquitaine où elle a longtemps résidé. Propriétaire du Château des Milandes en Dordogne, elle bâtit son projet utopique de « Village Monde » dédié à la fraternité entre les peuples.

En ligne et en direct via l’application Zoom
Sur réservation : reservation@frac-meca.fr
Un lien vers l’application Zoom vous sera envoyé par mail le jour de l’événement
Pour les participant·e·s inscrit·e·s : questions et réactions en commentaire
Événement retransmis en direct sur la page Facebook du Frac @fracmeca

Lien vers l'événement Facebook :

https://fb.me/e/17bwnvXTl

Marie Canet
Marie Canet est enseignante en esthétique à l’école des Beaux-Arts de Lyon, essayiste, critique d’art et commissaire spécialisée en cultures visuelles modernes et contemporaines. Elle a publié des ouvrages monographiques, notamment Bruno Pélassy (Éditions Dilecta, 2015) et Palestine, prénom Charlemagne. Meshugga Land (Les presses du réel, 2017), ainsi qu’un essai sur le langage et les médias (Juntos en la Sierra, Shelter Press, 2018).
Elle prépare actuellement une monographie sur l’œuvre de l’artiste écossaise Lucy McKenzie et un essai sur la paranoïa.

En partenariat avec l’école d’Angers TALM.
Avec la participation de Clovis Maillet.

Vivantes!
Vivantes ! est une co-écriture initiée par le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA, qui coordonnée un ensemble d’expositions qui se dérouleront en 2020, 2021 et 2022 sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine.
Le thème est dédié aux enjeux liés à l’exposition et la (re)lecture des œuvres d’artistes femmes, qu’elles soient contemporaines ou d’époques antérieures, mais aussi à la question de la représentation des femmes dans l’art.
L’enjeu de cette programmation à l’échelle régionale, constituée d’une multiplicité de projets, n’est pas de faire des femmes un sujet « à part » ou d’essentialiser leur relation à la production artistique, mais d’observer et d’apprécier, à leurs côtés, leur rôle dans l’histoire de l’art. Il s’agit de contribuer à un grand mouvement de questionnement sur la domination, l’égalité, les luttes historiques et actuelles d’émancipation des femmes, et les stéréotypes liés au sexe, au genre et à la sexualité dans le champ des représentations.